MACRO

menu facilité

saut à:
contenu. recherche, section. langues, menu. utilité, menu. principal, menu. chemin, menu. bas page, menu.

Page d'accueil > Le projet d’agrandissement

La terrasse dans le rendu du projet d'Odile Decq

L’emplacement du NUOVO MACRO, réalisé sur plan de l’architecte Odile Decq, se trouve à côté de la structure primitive restaurée en 1999; dans l’intention de l’auteure du projet, il a pour objectif de trouver un équilibre dynamique à travers la création de différents points de vue et d'approche du musée. Les aires intérieures et extérieures ne sont pas conçues de manière statique: au contraire, elles deviennent dynamiques et offrent aux visiteurs l’attrait d’une découverte continue.
L’introduction du nouveau bâtiment dessiné par l’architecte Decq dans un contexte très défini au niveau architectural traduit la volonté d’intégrer la nouvelle structure dans l’îlot urbain. Les éléments caractérisant ce processus sont les suivants: l’entrée du NUOVO MACRO au coin de Via Nizza et Via Cagliari, avec la création d’une double entrée par rapport au siège muséal précédent (sur Via Reggio Emilia) et l’occupation de tout un pâté de maisons, sans oublier la création d’un toit-jardin parcourable à plusieurs niveaux qui permet au visiteur de s’approprier une partie de ville méconnue; le toit parcourable constitue d’ailleurs l’un des éléments architecturaux les plus significatifs dans la redéfinition de l’identité du nouveau MACRO et de la partie de ville qui lui sert d’écrin.
Le niveau le plus haut du bâtiment réaménagé de Via Reggio Emilia offre une vue sur la nouvelle portion de Musée comme sur un jardin panoramique abstrait dont les bâtiments historiques de Via Nizza et Via Cagliari et les masses d'eau inclinées et brillantes profilées par la grande fontaine installée sur le toit forment le décor scénographique.
Outre l'entrée, les parcours, les rampes d'acier et de verre, les suites d'exposition (dont une consacrée aux grandes installations) et le jardin panoramique, cette nouvelle structure comptera au niveau attique un restaurant avec terrasse donnant sur le toit-jardin et sur la grande fontaine. Nombreux sont les parcours qui permettent de monter sur le toit. Le projet des façades sur Via Nizza et Via Cagliari représente l'articulation et l'intégration de l'ancien et du nouveau. Les ouvertures et les fenêtres donnant sur les rues voisines entourant le Musée sont créées pour mettre en évidence la perméabilité entre les activités du Musée et la ville.

Renseignements techniques

10 000 mètres carrés de nouveaux espaces: espaces d’exposition, espaces événements, espaces art-vidéo. foyer, restaurant, art café, bookshop, salle didactique, salle de lecture.
2 500 mètres carrés de terrasse-jardin destiné aux expositions à l’air libre et utilisé comme espace de repos
6 400 mètres carrés de parking
1 000 mètres carrés de locaux techniques qui vont s’ajouter aux 4 500 mètres existants.

Qui est Odile Decq

Odile Decq (1955) fait son architecture à Paris d’où elle sort diplômée en 1978. En 1988, Odile Decq gagne avec Benoît Cornette le concours pour le siège du Centre administratif et social de la Banque Populaire de l'Ouest Armorique à Rennes, un projet qui lui vaut nombre de prix et de reconnaissances internationales. Elle réalise par la suite, toujours avec Cornette, des architectures fortement dynamiques de dérivation high-tech, notamment le port d'Osaka au Japon, le Centre de recherche Saint-Gobain à Paris et le MACRO de Rome, ce dernier avec la collaboration aussi de Burkhard Morass.

de nouveau au menu facilité.